Comment organiser un séjour à deux-roues au Vietnam ?

Lorsqu’on est motard et fan d’aventure, on a souvent envie d’allier ses deux passions. La moto est un mode de transport particulièrement adapté pour visiter un pays comme le Vietnam. Dans cet article, nous allons vous proposer quelques conseils pour bien organiser votre séjour en deux-roues au Vietnam.

Le Vietnam, l’autre pays de la moto

Lorsqu’on évoque l’idée de voyager à moto, la destination qui sort de la bouche de tous les amateurs sont les Etats-Unis. L’ouest des USA est perçu comme le pays par excellence pour se balader à moto. Pourtant, le Vietnam est un pays dont le mode de déplacement principal des habitant n’est rien d’autre que… la moto !

Vous l’aurez compris, toutes les infrastructures routières sont pensées autour de ces usages. Organiser un séjour à deux-roues dans ce pays coule donc de source.

Où trouver sa moto ?

Qui dit voyager à moto dit trouver… une moto ! Le Vietnam étant situé à plus de 10 000 km et déjà rempli de motos, il parait inutile de l’importer, cela coûterait un bras ! Il semble bien plus évident d’en louer une, voire de l’acheter si votre séjour est long, directement sur place.

Vous pouvez aussi passer par une agence spécialisée comme celle-ci qui propose des séjours à moto au Vietnam qui se chargera de ces aspects-là.

Permis, assurance…

Au niveau infrastructure, comme le pays est déjà structuré autour d’une large offre à destination des motards, vous n’aurez aucun mal à trouver loueur, pompe à essence, réparateur et autres entreprises de services.

Au niveau du code, la conduite est relativement simple à moto à condition de faire attention. D’une manière en cas de doute, il vaut mieux laisser la priorité. Si vous avez un doute, l’autre usager de la route vous fera signe, les Vietnamiens étant très sociaux.

Votre moto doit disposer d’une bluecard (la carte grise au Vietnam est bleue !) et un simple permis de conduire international.

L’assurance n’est pas obligatoire mais plus que recommandé. Les routes sont assez chargées et le risque d’accident n’est pas nul. On vous recommande de vous couvrir pour cela grâce à une police d’assurance. A noter également que la santé est privée au Vietnam. En cas d’accident corporel, vous serez bien heureux d’être couvert.

A noter que comme en France, le casque est obligatoire.

Les spots à découvrir

La plupart des personnes qui réaliser un séjour à deux-roues au Vietnam parcourent le pays du nord au sud. Le pays mesure à vol d’oiseau plus de 1600 km.

Par la route, cela représente plutôt 2300 km. Si vous voulez profiter de la cultrue et des villages locaux, comptez un voyage d’au moins trois semaines pour réaliser tout l’itinéraire.

Pour des voyages plus courts, le nord est le secteur recommandé. Vous y découvrirez une campagne typique de ce secteur majoritairement occupée par une culture traditionnelle du riz.

Grâce à la moto, vous pourrez suivre des chemins normalement inaccessibles pour vous fondre totalement dans la population locale et fusionner avec la culture Vietnamienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>