Une immersion dans la riche culture japonaise

Voyager au Japon est une expérience qui garantit un dépaysement total. Et pour cause, il n’y a pas que les paysages et sites touristiques qui sont atypiques dans ce pays. En y allant, les passionnées de la culture asiatiques découvriront également de nouveaux horizons.

Les geishas

Faire une expédition au Japon sera une aubaine pour découvrir les geishas. Il s’agit de dames de compagnie de haut rang et non de prostitués comme le prétendent les rumeurs. Cultivées et raffinées, ces femmes excellent dans la pratique d’arts traditionnels japonaise. D’ordinaire, leurs métiers consistent à divertir des clients dans les maisons de thé ou lors des banquets. Afin de distraire leurs convives, les geishas dansent, chantent, jouent d’un instrument et font la conversation. Pour acquérir ces capacités, ces dames de compagnie doivent passer de nombreuses étapes. Dès leur jeune âge, c’est-à-dire, vers leurs 6 ans, les apprenties (shikomikos) commencent petit à petit à appréhender leur future carrière. Alors, chaque matin, elles apprennent différentes disciplines artistiques. Puis, le soir, ces shikomikos accompagnaient de vraies geishas sur leurs lieux de travail. Seulement, elles ne participent pas aux banquets. Du fait de la difficulté de l’apprentissage et de l’évolution du temps, de moins en moins de Japonaises se lancent dans la profession de geisha. Cela dit, il est possible d’en rencontrer quelques-unes au quartier de Gion, à Kyoto durant un séjour au Japon.

Le jardin japonais

Que ce soit chez les locaux, près des temples ou encore dans des jardins publics, les touristes apercevront certainement des jardins japonais au pays du Soleil Levant. Réaliser ces merveilles relevées d’une grande dextérité. Un jardin japonais n’est pas qu’un simple décor, c’est une création miniaturisée qui cherche idéaliser la nature. Ainsi, dans un jardin japonais, on trouvera des arbres, des fleurs, des plantes, de l’eau, des rochers. Parfois, pour imiter un paysage, des éléments comme des ponts, des temples ou des abris en bois sont ajoutés au décor. Pour information, un jardin japonais ne révèle jamais sa beauté au premier regard. Son aspect change en fonction de la perspective et des saisons. Mis à part cela, les voyageurs verront sûrement des jardins secs durant leur séjour Japon. Il s’agit de jardin qui ne présente pas d’eau. À la place, les locaux utilisent du sable ou du gravier. Ce concept est purement philosophique, et est inspiré du bouddhisme zen qui refuse le superflu.

L’origami

Au même titre que les jardins, l’origami prend une place importante dans la culture nippone. D’ailleurs, durant des séjours au Japon, les globe-trotters verront certainement une myriade. Dans cette contrée plier des origamis n’est pas qu’un passe-temps, c’est un véritable art qui invite à la zenitude et à la méditation. Parmi les origamis les plus courants, il y a celle de la grue. Cette popularité est sûrement due à une légende disant : « Quiconque plie mille grues de papier verra son vœu exaucé. ». Pour la petite histoire, un jour une fillette gravement malade nommée Sadako Sasaki comptait sur cette légende pour la guérir. Alors, de jours comme deux nuits, elle se mit à l’ouvrage et pliait des origamis de grues. Malheureusement, la jeune Sadako Sasaki n’a pu réaliser que 644 avant que la leucémie ne l’emporte. Par compassion, ses camarades de classe ont achevé le nombre d’origamis restant et Sadako Sasaki fut enterré avec ces présents venant de ses compagnons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>